09 Avril 2020

Pourquoi bien dimensionner un réducteur ?

Dimensionner correctement un réducteur peut permettre de limiter certains désagréments et de prolonger la vie de ce dernier. Nous vous proposons donc de reprendre quelques bases de calcul et d’en observer les conséquences.

Pages 20 à 25 du n°7 de la série Hydraulique

Qui ne s’est jamais plaint d’avoir un débit trop faible en prenant sa douche ou d’entendre une vibration désagréable en période de soutirage ? On pourrait mettre cela sur le dos d’un produit de mauvaise facture mais ce n’est pas toujours aussi simple. En effet voici les différentes étapes par lesquelles passer pour éviter cela :

  • le calcul du débit de projet
    Ce débit permet de faire une pré-sélection du réducteur;
  • le calcul de la vitesse du fluide
    La vitesse de passage dans les éléments du circuit est un facteur de bruit et d’usure non négligeable, qui peut entraîner de lourdes conséquences par la suite.

Par ailleurs être particulièrement attentif aux contraintes appliquées au réducteur lui-même :

  • Le rapport de réduction
  • Le phénomène de cavitation et son diagramme

Enfin, il faut déterminer la manière dont nous allons installer le réducteur : 

  • Seul ?
  • En parallèle avec un autre, de tarage différent ?
  • En série ? 

Toutes ces questions peuvent paraître étonnantes car on pense il suffit d’en poser un en entrée de réseau et que cela suffit ! Eh bien justement non car les calculs précédents nous ont montrés que l’on pouvait avoir des rapports de réduction plus ou moins importants, des débits variables, ou alors que l’on aura de fortes variations de la pression amont… Pour chacun de ces cas voici les explications.

Hydraulique n. 7: LA PRESSION DE DISTRIBUTION DANS LES RÉSEAUX D’EAU SANITAIRE